Loading
Le bio dans la restauration rapide: l'autre visage de la prétendue junk food

Le bio dans la restauration rapide a-t-il de l’avenir ?

Le bio se démocratise à grande échelle dans notre société de consommation. Il y a de cela une dizaine d’années, cette tendance aurait été inimaginable pour les enseignes de restauration rapide. En cause, le coût des matières premières que n’aurait pu supporter les professionnels pour conserver leurs marges.

Mais depuis 3 ans, les nouveaux concepts de restauration rapide usent d’imagination pour attirer et conquérir leur clientèle. Les produits bio constituent donc une nouvelle piste pour lutter contre l’uniformité des produits de restauration et se différencier de la concurrence.

Nous vous expliquons donc au cœur de cet article en quoi certains aliments bio peuvent changer la donne et développer la notoriété d’un fonds de commerce.

Travailler le branding de son enseigne grâce aux produits bio

 

Aujourd’hui, nous allons prendre l’exemple du burger qui a pu prendre une autre destinée grâce à l’introduction de pain bio au cœur de sa recette.

En effet, le hamburger reste une valeur sûre car c’est tout simplement l’un des fast food les plus consommés dans l’Hexagone. Or, le Coronavirus a tout de même mis un coup d’arrêt fatal à l’économie de bouche. Se différencier devient donc une évidence pour survivre voire gagner des parts de marché.

Citons l’exemple d’une enseigne toulousaine (Les Toulous’Hein), sortie de nulle part, qui en moins de 5 ans, est devenue l’une des références dans la sphère du burger dans la ville Rose.

Et tout le succès de leur aventure tourne au départ  autour d’un seul ingrédient : le pain bio.

En ciblant spécifiquement ce produit issu de l’agriculture biologique, cette entreprise a réussi son pari là ou tous ses concurrents était absents.

Jouer sur la noblesse et l’éthique de la mie a été leur cheval de Troie pour s’hisser au sommet des ventes.

Le bio dans la restauration rapide : du goût et des saveurs

 

Il est bien évidemment irréalisable de proposer de la restauration rapide bio de façon globale. La clientèle ne serait pas au rendez-vous et le prix serait trop cher. En revanche, nous remarquons que les consommateurs dans leur pouvoir de décision s’orientent davantage vers un marketing où le côté sain est développé.

Mentionner dans sa communication de la farine bio pour de la pizza feu de bois reste une excellente stratégie pour conquérir une nouvelle clientèle usée par la monotonie du goût.

La même tendance est observable avec l’incorporation de tomates cerises bio au cœur des salades ou des pizzas au lieu des tomates classiques. Le petit plus, c’est que le client est prêt à débourser un à deux euros de plus sur sa commande lorsque l’argument bio est mis en valeur.

Sans trop exagérer ou devenir disciple du bio dans son intégralité, nous attestons qu’il est possible de valoriser un repas de restauration rapide sur la base de cet argumentaire. En dernier lieu, le commerçant doit être capable de démontrer le côté diététique et la valeur nutritionnelle supérieure de son produit.

 

Des opportunités devenues possibles grâce à la maîtrise des coûts de production

L’ouverture progressive du marché du bio dans la restauration rapide est devenue possible grâce à la baisse du coût des matières premières. En effet, les cahiers des charges imposés à beaucoup de producteurs ont souvent posé problème sur le prix final. Ensuite, nous observons que les causes secondaires résultent de la progression  de l’agriculture bio chaque année ainsi qu’à la confiance que lui voue les consommateurs.

Cependant, c’est bien le recours aux circuits courts qui a permis ces dernières années de faire baisser la facture. De plus, l’achat de matières premières bio par les professionnels de la restauration rapide repose plus sur des connaissances et des réseaux locaux que sur les grossistes et centrales d’achat.

Ce sont donc les relations commerciales entre producteurs et enseignes locales qui permettent de proposer des produits bio à des prix raisonnables.

Nous remarquons donc que depuis bien des années, le bio aurait pu prendre une longueur d’avance. S’il s’invite de plus en plus dans les recettes des casse-croûte des pauses de midi, c’est pour que les concepts de restauration rapide puissent se réinventer

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com