Loading
production bio

Agriculture bio en France : Ou en était t’on avant la crise ?

A la fin de l’année 2019, l’Agence Bio nous présentait des chiffres encourageant pour les filières du bio en France et les producteurs souhaitant franchir le pas. Que ce soit au niveau des producteurs et des consommateurs, la demande progressent énormément.

Cette situation est particulièrement intéressante car l’augmentation des volumes de production favorise les créations d’emplois dans les territoires sur toute la France. De plus, le développement de schéma de production “vert” est une chose positive aux niveaux économiques, écologiques et sociaux.

En 2019, la France a cultivé près de 2,3 millions d’hectares de cultures bio pour une somme colossale d’environ 12 milliards d’euros (source : agriculture.gouv.fr ).

En effet, notre pays est très bien classé en Europe en terme de production bio : Dans la zone européenne elle se trouve en 2ème position, juste derrière l’Espagne en terme de superficie et derrière l’Allemagne en terme de parts de marché.

Le sol Français contient ainsi énormément de grandes cultures agricoles et de beaucoup d’ateliers de production (pour la production du poulet par exemple). En 2018, 8,5% des surfaces de production agricoles en France étaient dites “bio”.

Quels sont les produits bio qui progressent le plus ?

Les produits biologiques qui ont connu les progressions les plus fortes sont premièrement les produits transformés, en particulier vers le surgelé (+31%).

De façon générale, toutes les cultures classiques, tels que le blé, le colza, les légumes, les fruits ou encore la vigne ont progressé.

La consommation d’œuf progresse par ailleurs de 20%. Il s’agit du produit bio le plus consommé en France.

Une bonne nouvelle pour nos producteurs qui sont de plus en plus à s’engager sur le chemin du bio. Une bonne nouvelle également pour le consommateur qui se voit proposer des gammes de produits bio de plus en plus large.

L’emploi augmente de 15% dans les filières bio

Au niveau du marché du travail, cela est une bonne chose car cela permet en effet de générer de nouveaux  emplois. En effet, tous les stades de la chaine de production alimentaire voient leurs activités croitre avec le développement des cultures biologiques.

Par rapport à 2018, en 2019 l’on a ainsi noté les hausses du nombre d’entreprises suivantes :

  • Entreprises de production bio : +13%.
  • Entreprises de transformation de produits biologiques : +16%.
  • Entreprises de distribution de produits biologiques : +24%.

L’ensemble de la filière de l’agriculture biologique ont vu l’emploi augmenter de façon significative avec +15% d’emplois directs en 2019 par rapport à 2018 sur l’ensembles des filières.

Dans l’ensemble des régions Française, le taux de conversion des parcelles agricoles classiques vers l’agriculture biologiques est d’au moins 8%. La filière du bio semble ainsi bénéficier d’une dynamique entrepreneurial ainsi que d’une organisation locale favorable à sa croissance, notamment grâce aux collectivités territoriales qui jouent le jeu, et alimentent la restauration collective avec la production.

Il est important de retenir que de plus en plus de consommateurs recherchent des productions d’origine Française et bio. Une volonté de participer au développement du territoire Français semble ici se dégager.

Cette évolution de l’agriculture bio en France à permis en 2019 de répondre favorablement à une demande croissante, sans avoir à augmenter le niveau des importations.

Une croissance durable qui a fortement été perturbé par la crise sanitaire (COVID-19) de 2020. La question est aujourd’hui de savoir si les efforts gouvernementaux seront suffisant pour relancer nos filières du bio sur la route de la croissance en 2021.

Produits BIO
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com