Loading
vin bio

Repérer et conserver un vin bio

Ils existent de bonnes bouteilles qui disposent de vraies qualités de garde. Malheureusement, les consommateurs ont de la difficulté à repérer ces bons crus.

Petit à petit, de plus en plus de personnes recherchent des vin bio. Que ce soit dans les restaurants branchés qui proposent en générales de grandes carte de vins mais aussi la grande distribution ou encore les cavistes. Certains producteurs tentent l’aventure du vin biologique via des partenariats exclusifs avec des distributeurs pour la proposition de vin bio dans les restaurants, dans les bars et les cafés. Le vin dit “bio” à longtemps été mis sur la touche ou ignoré, que ce soit en France mais aussi dans le monde entier.

Quand l’on parle de vin bio, il est important de préciser que la mention “agriculture biologique” pour la production de cette boisson alcoolisée n’existe pas. Le culture de la vigne en revanche l’est. Comprenez ici que la mention “agriculture biologique” présente sur certaines bouteilles de vin fait référence à la production des raisins. Les agriculteurs s’engagent à respecter un cahier des charges strict. L’utilisation de pesticides, de produits chimiques ou encore d’engrais artificiels est fortement limitée.

Identifier un vin bio

Précaution d’usage de l’appellation “agriculture biologique”

Une fois les raisins ramassés, le cultivateur peut faire ce qu’il veut de sa récolte car il n’existe pas de document officiel lui imposant sa manière de travailler par la suite. Certains vignerons tricheurs peuvent par la suite utiliser certaines substances néfastes pour la santé sans risquer de perdre la précieuse appellation “agriculture biologique” sur les bouteilles de vin qu’ils vendront. Heureusement, il s’agit d’une minorité de producteur.

Pour prévenir le risque, certaines associations tels que “Nature et Progrès” ou encore “la Fédération nationale interprofessionnelle des vins de l’agriculture biologique” ont mise en place un certain nombres de règles que doivent suivre leurs adhérents. Certaines personnes parle même d’une charte au niveau européen en la matière dans un futur proche.

Vin biologique ou biodynamie

Il n’y a pas que la viticulture biologique classique, la notion de “biodynamie” va encore plus loin.

culture de vin bio

Quand l’on parle de biodynamie, l’on aborde également :

  • Le travail de la terre, qui se doit d’être respectueux des équilibres naturels de la plante.
  • Certaines influences de la nature déjà présente, et qui agissent sur la culture.
  • L’entretien du vignoble est fait via un calendrier précis.
  • Les solutions de traitement de la vigne autorisées sont d’origine naturelle.

La conservation du vin d’origine biologique

Le vin bio vieillit correctement

Concernant la présence de souffre dans le vin. Nous allons être claire : des bouteilles de vin sans souffre, même rangées depuis longtemps ne veilleront pas car le souffre est un ingrédient indispensable au vieillissement de la boisson. Même si vous optimisez vos conditions de rangement et que votre bouteille est correctement rangé dans votre cave, rien n’y fera.

Depuis le temps des Romains, le souffre est utilisé pour éviter que le vin ne tourne. Il suffit de bien le doser.

  • L’union européenne nous impose une dose maximal  de souffre portée à 210 mg/l pour le vin blanc et 160 mg/l de soufre pour le vin rouge. Un agriculteur qui souhaite ajouter des sulfites à la boisson peut le faire mais se doit d’en préciser la présence sur la bouteille.
  • Le biodynamie elle propose les dosages de 80 mg/l pour le vin rouge et 90 mg/l pour le vin blanc.

Vous devez également ranger correctement vos bouteilles pour qu’elles vieillissent correctement. Préservez vos bouteilles de la lumière du soleil, gardez une température stable (environ 12°c) dans la pièce et les bouteilles rangées à l’horizontale. Si vous avez la chance d’avoir une cave à vin, la question ne se pose pas mais dans le cas contraire, un porte-bouteilles en bois simple dans votre cuisine fera l’affaire (en savoir plus).

Faire le bon choix

Il existe donc de bonnes bouteilles de vin bio qui peuvent vieillir correctement. La difficulté de choix vient des labels qui disposent de peu de garanties sur le titre qu’ils délivrent. Certains producteurs font alors le choix de ne pas mettre en avant l’aspect biologique de leur culture mais il se peut que leurs connaissances en la matière soient réelles. Un bon vigneron n’a pas besoin de règles imposées mais connait sa vigne et se doit d’agir pour le plaisir des buveurs de vin.

Un bon producteur prendra naturellement des dispositions pour la culture de la vigne, la production du vin, la mise en bouteilles puis le stockage.

Certains vignobles ont déjà franchi le cap et ont de grands crus totalement en adéquation avec la nature. La maison Chapoutier dans la vallée du Rhône, Humbrecht en Alsace ou encore les Piguet dans le Loire font depuis longtemps des vins respectueux de l’environnement sans pour autant en faire le publicité excessive. La dégustation d’une de leurs bouteilles devraient vous faire adhérer définitivement à la consommation de vin bio !

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com