Du miel, des abeilles : Agriculteur Bio

miel abeille butine
Miel Abeille butine

Gael ROULLEAU s’est installé en 1993 à Prahecq dans les Deux-Sèvres, sur une exploitation intensive. Comme tous les agriculteurs, Gael ROULLEAU a évolué en raison des informations qui se font de plus en plus précisent sur la réduction massive du nombre d’abeilles, et plus généralement sur la disparition d’insectes et oiseaux dans la campagne. Depuis 2017, comme plusieurs de ses collègues sur Prahecq, il laisse des parcelles à disposition du CNRS afin que des études sérieuses soient menées. Les apiculteurs locaux positionnent leurs ruches sur l’exploitation afin de faire leur métier : produire du miel et participer à la fécondation des cultures.

Protection des abeilles sur son exploitation Agricole BIO

Afin de protéger les abeilles, les pulvérisations de produits phytosanitaires se font de nuit et les insecticides dangereux pour la faune sont abandonnés. Dans le même temps, Gael Roulleau agriculteur de conviction a acquis deux ruches afin de comprendre au mieux ce qui se passe. Son épouse Laetitia a décidé de participer à ce projet nouveau pour cette génération d’agriculteur. Pour cela, une formation a l’apiculture a été réalisée en amont de l’achat des ruches. On peut devenir apiculteur en se formant directement auprès d’un apiculteur expérimenté pendant au moins un an. Epaulé par un professionnel local, Laetitia a suivi une formation qualifiante au centre de formation le plus proche et lors de stages. La première récolte de miel s’est faite en 2018.

Des produits dérivés : Cire, hydromel

L’apiculteur est un éleveur passionné, spécialisé qui élève des abeilles en vue de récolter le miel. Certains apiculteurs réalisent des produits dérivés : cire, pollen, gelée royale,  hydromel. Pour récolter le miel, l’apiculteur revêt une blouse portant un masque et des gants. A l’aide d’un enfumoir, il enfume la ruche. Ensuite, il en enlève les cadres et utilise des couteaux spéciaux pour ôter les opercules de cire qui ferment les alvéoles. L’apiculteur met ensuite les cadres dans un extracteur qui tourne à grande vitesse, projette le miel contre les parois. Puis le miel est récupéré dans un récipient servant à l’affinage qu’on appelle maturateur.  Cette opération de maturation permet d’extraire les impuretés, notamment en faisant remonter à la surface les petits morceaux de cire.

L’apiculteur maîtrise un savoir-faire et détient des connaissances acérées car les méthodes apicoles sont adaptées à l’espèce et à la race des abeilles, au climat et à la végétation du lieu où sont posées les ruches. De cette végétation dépend la variété du miel. L’apiculteur entretient les ruches et s’assure que chacune d’elles est pourvue d’une reine en bonne santé. Il entretient également son matériel d’exploitation pendant l’hiver, période de sommeil des abeilles. L’apiculteur s’occupe généralement lui-même du conditionnement et de la vente de ses produits. Pour cela, il doit veiller à la qualité sanitaire et respecter les consignes d’hygiène et de sécurité.

Afin de permettre à la ferme EARL de l’AUBE d’être adaptée au mieux à la préservation de la biodiversité, Gael ROULLEAU a semé des parcelles en prairie et en jachères fleuries.
En 2018, après plusieurs année d’évolution et de compréhension de leur environnement,  les époux ROULLEAU ont décider de convertir leur ferme en BIO.

 

 

1 Trackback / Pingback

  1. Gael ROULLEAU : Conversion Bio à partir du 15 Mai 2020

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*